Enter Title

 

Des propriétés qui vont bien au-delà de l’infection urinaire

La canneberge, petite baie rouge au goût acidulé, appréciée dans la cuisine, dont les vertus débordent largement le cadre culinaire. Les vertus thérapeutiques de la canneberge sont connues depuis longtemps. Durant des siècles on l’utilisa réduite en poudre pour l’appliquer comme pansement sur des blessures et plaies. On l’utilisa également pour traiter le scorbut, cette affection provoquée par une carence en vitamine C, dont elle est richement pourvue.

Par la suite et jusqu’à nos jours, elle est surtout reconnue pour prévenir et traiter les infections urinaires. Dans les infections urinaires, on assiste à la prolifération de certaines bactéries.

 

Protection contre les infections urinaires

Plusieurs études scientifiques ont été réalisées sur la canneberge. Une de ces études, publiée dans The Journal of the American Medical Association, a montré que le jus de canneberge diminue l’incidence des infections urinaires chez les femmes âgées. Dans cette étude, 153 femmes âgées en moyenne de 78 ans étaient impliquées.

La canneberge peut donc être avantageusement utilisée en prévention. Chez les personnes qui ont tendance à faire régulièrement des infections de la vessie et des voies urinaires en général, on recommande de boire quotidiennement 100 ml de jus de canneberge pur ou réduit en sucre. ( Les cocktails sont à éviter)

On trouve dans les canneberges diverses acides organiques, notamment de l’acide quinique et de l’acide benzoïque. On pensait jadis que la présence de ces acides justifiait les propriétés anti-infectieuse de la canneberge sur les voies urinaires.

Aujourd’hui, ces propriétés sont maintenant plutôt attribuées à la présence des pro anthocyanidines, qui sont des pigments pouvant donner une couleur rouge, bleutée ou pourpre à certains petits fruits. Les pro anthocyanidines exercent un effet bien particulier sur les bactéries pouvant se développer dans les système urinaire. Ces substances ont la propriété d’empêcher ces bactéries de coller aux parois des muqueuses du système urinaire.

On sait que certaines bactéries pathogène, dont la bactérie Escherichia Coli (E. coli), adhèrent aux muqueuses grâce à la présence de fibres spécialisées, appelées fimbriae. Les pro anthocyanidines empêchent les fimbriae d’adhérer à ces muqueuses. Ces bactéries ne sont alors plus en mesure de se développer rapidement et sont éliminées facilement dans l’urine.

La recherche sur les mérites de la canneberge se poursuit. Dans divers centres universitaires américains, la canneberge fait l’objet d’études sur la réduction des tumeurs cancéreuses, de même que sur le contrôle du vieillissement prématuré. 

 

 

Traiter les ulcères gastriques

Selon une étude pratiquée en Chine, deux verres de jus de canneberge par jour pourraient contribuer à enrayer l’infection à Helicobacter pylori, la bactérie qui cause les ulcères gastriques et duodénaux, de même que le cancer de l’estomac.

 

Bon pour le système cardio-vasculaire

Une étude d’une durée de trois mois, menée au Québec par le Dr Charles Couillard, sur 30 hommes âgés de 18 à 70 ans et ayant un léger problème de surpoids. Ils ont consommé des doses quotidiennes variant de 125 à 500ml de jus de canneberge. À la fin de l’étude, le taux de bon cholestérol s’était élevé de 8% chez ces hommes. Un signe qui démontrerait que les artères étaient en voie de se nettoyer. L’élévation du taux de bon cholestérol a eu un effet bénéfique sur la circulation sanquine mais n’a toutefois pas modifié la concentration totale de cholestérol des participants à l’étude.

Le Dr Couillard devait cependant déclarer que d’autres études sont nécessaires pour confirmer ces résultats.<

 

Protection des caries dentaires

Des chercheurs en dentisterie ont découvert que le jus de canneberge pourrait jouer un rôle important dans la prévention des caries.

Une équipe de recherche dirigée par Hyun (Michel) Koo, D.D.S., Ph.D., biologiste spécialisé en hygiène buccale au centre médical de l’université de Rochester, a constaté que les mêmes propriétés qui font de la canneberge une arme puissant contre les infections urinaires pourraient aussi prévenir la carie dentaire. M. Koo a découvert que le jus de canneberge protège les dents comme le ferait une couche de Teflon*, empêchant les bactéries d’adhérer à la surface des dents. En effet, le microbe Streptococcus mutant profite des zones collantes pour s’accrocher aux dents, absorber les sucres, puis libérer des sécrétions acides à l’origine de la carie dentaire.

 

Protection de la vision

La canneberge provient de la même famille que la myrtille ce qui expliquerait son action bénéfique sur la vision.

Des chercheurs européens ont découvert qu’un des flavonoïdes de la canneberge, l’anthocyane, aide à former un pigment oculaire favorisant la vision nocturne et des couleurs.

Ce même flavonoïde posséderait un pouvoir anticancérigène.

De nos jours, la canneberge est de plus en plus populaire auprès des consommateurs, particulièrement sous forme de jus. Ces jus sont souvent des mélanges de fruits et la canneberge n’est pas toujours l’ingrédient principal. Il faut rechercher des jus pur et faibles en sucre. Par ailleurs, la meilleure façon de consommer la canneberge est sous forme de fruit entier (frais ou séché).

Si vous êtes diabétique, privilégiez la consommation de canneberge sous forme de supplément.  

en-USfr-CA